La pollution de la vidéo en ligne responsable de 1% des émissions de CO2 en 2018

Publié le : 2019/11/06 à 09:54 - Mis à jour le 2019/11/07 à 10:15

guide pratique face cachee numerique 1Le numérique émet aujourd’hui 4 % des gaz à effet de serre du monde, et sa consommation énergétique s’accroît de 9 % par an. Comment changer ça ?

 

Des vidéos en ligne qui polluent 

Le visionnage des séries et films en streaming (en continu), le partage de vidéos et photos sur les réseaux sociaux ou encore l'écoute de musique, toutes ces activités sur Internet ont un réel impact sur les émissions de gaz à effet de serre, d'après le rapport « L’insoutenable usage de la vidéo en ligne » de The Shift Project. 

Publié en juillet 2019, ce rapport révèle des chiffres édifiants :

  • 10h de film en haute définition contiennent plus de données que l’intégralité des articles en anglais de Wikipedia.

  • La vidéo en ligne consomme 80 % de l’ensemble de la bande passante d’internet

  • Elle a été responsable de 300 millions de tonnes de CO2 en 2018, soit autant que l’Espagne, ce qui représente 1 % des émissions mondiales
 Plus largement, à l'échelle mondiale d'après Green IT :
  • L’empreinte environnementale du numérique (comprenant la fabrication des équipements et leur utilisation) correspond à un continent de 2 à 3 fois la superficie la France et à 5 fois le poids du parc automobile français (180 millions de véhicules).
  • Les impacts environnementaux se caractérisent principalement par la contribution à l’épuisement des ressources (eau, minerais, ...), à la pollution et au réchauffement climatique,

 

Quelle solutions pour moins polluer

Les données produites par la vidéo en ligne sont stockées sur des serveurs, sur nos smartphones, et transitent sur des réseaux. Une activité qui consomme de l’électricité, produite dans le monde essentiellement par les énergies fossiles, soit en 2018, 85 % du mix énergétique mondial.

Selon Frédéric Bordage, fondateur de  GreenIT.fr, culpabiliser les utilisateurs en leur imposant un quota de vidéos par jour est inutile. Il recommande quatre gestes essentiels pour diminuer son impact, qui rejoignent les préconisations de l'ADEME (lien vers guide "La face cachée du numérique" ) :

  • allonger la durée de vie de ses équipements,
  • débrancher box, télévision, écran, quand on ne les utilise pas, plutôt que de les mettre en veille,
  • éviter la 4G et privilégier le Wifi,
  • Préférer la TNT à l’ADSL. 

 En savoir plus :
 
 
 
 Crédits photos ADEME