13 idées clés en main pour la transtition énergétique proposées aux candidats des municipales

Publié le : 2019/12/19 à 18:30 - Mis à jour le 2020/01/23 à 09:31

Dans le cadre des futures élections municipales de 2020, FLAME, la  Fédération nationale des Agences Locales de l’Energie et du Climat propose aux candidats et candidates 13 idées clés en main pour alimenter les programmes des futurs élus municipaux et intercommunaux.

image flame elections

 

La Fédération des Agences Locales de l’Energie et du Climat (FLAME) met en avant son expertise de terrain pour que les candidates et les candidats aux élections municipales de 2020 portent des actions concrètes en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique.

ALEC : un tiers de confiance pour les collectivités


La fédération FLAME propose 13 idées structurées en 4 orientations majeures pouvant constituer le socle d’une politique énergie-climat locale :
1. S’engager pour les habitants et les acteurs locaux en menant des actions d’information, de sensibilisation et de conseils ; et en portant un service public de rénovation énergétique des bâtiments ;
2. Gérer le patrimoine des collectivités de manière éco-responsable, par exemple en améliorant la performance énergétique des bâtiments publics et en réduisant l’empreinte énergétique et environnementale de l’éclairage public ;
3. Organiser la commune autour de projets de transition : recours aux énergies renouvelables, promotion de solutions alternatives à la voiture, lutte contre les îlots de chaleur, incitations à la réutilisation des objets et au recyclage des déchets ;
4. Porter et traduire l’ambition au niveau de l’intercommunalité. La mise en place d’un Plan Climat-Air-Energie Territorial ambitieux est notamment une étape-clé pour préparer l’avenir.

En tant que membre du bureau de la Fédération FLAME, l’Agence Locale de l’Energie et du Climat de l’Ain relaie ces 13 propositions auprès des candidats aux élections municipales dans l’Ain. Les 13 idées sont le fruit d'échanges et de retours d'expérience qui marchent sur les territoires :

 

#1 Mener des actions d'information, de sensibilisation et de conseils

#2 Participer à la mise en place et au financement de dispositifs d'accompagnement à la rénovation énergétique de l'habitat privé

#3 Améliorer la performance énergétique du patrimoine bâti public 

#4 Réduire l'empreinte énergétique et environnementale de l'éclairage public

#5 Réduire la consommation de carburants des véhicules de la commune

#6 Introduire des critères d'éco-conditionnalité dans la commande publique

#7 Favoriser les solutions alternatives à la voiture et limiter les nuisances pour les habitants

#8 Développer le recours aux énergies renouvelables localement

#9 Intégrer la lutte contre les îlots de chaleur dans l'aménagement de l'espace public

#10 Favoriser la réutilisation des objets et le recyclage des déchets

#11 Mettre en place des plans climat-air-énergie territoriaux adaptés et ambitieux

#12 Favoriser une plus grande prise en compte des enjeux énergie-climat dans les politiques sectorielles

#13 Créer une agence locale de l'énergie et du climat si elle n'existe pas déjà

 

Les propositions en détails en cliquant ici.

 

Les élections municipales sont l’occasion pour les candidats de montrer qu’ils ont pris la pleine mesure de ces enjeux et de proposer des actions à l’échelon local pour baisser les consommations et les dépenses énergétiques, augmenter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité et de chaleur, et réduire les gaz à effet de serre et autres polluants. Face à l’urgence, l’énergie et le climat doivent devenir des axes forts de leur programme pour le mandat à venir.

Une attente forte des citoyens

Comme l’ont notamment prouvé les nombreuses marches pour le climat, les citoyens sont de plus en plus attentifs à ce que les élus mettent en oeuvre des solutions de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique à l’échelle locale. Une meilleure prise en compte de l’écologie (préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, limitation des produits chimiques, gestion des déchets, etc.) est bénéfique : toutes les actions en faveur de l'environnement stimulent le développement économique local et améliorent la santé et le confort des citoyens.
En s’appuyant sur les 13 propositions des ALEC, les candidats aux élections municipales démontreront qu’ils sauront appliquer des idées qui marchent et mobiliser les acteurs compétents et experts sur ces sujets !

La fédération FLAME et les ALEC : en France à ce jour une quarantaine d’Agences Locales de l’Energie et du Climat (ALEC), mises en place et pilotées par des collectivités, agissent sur le terrain au plus près des consommateurs finaux (particuliers, collectivités, entreprises…) pour les aider à réduire leur consommation d’énergie et recourir de manière plus massive aux énergies renouvelables. Au niveau d’une commune, d’une intercommunalité, ou d’un département, chaque ALEC est un tiers de confiance qui aide à la construction d’une politique énergie-climat, mobilise et conseille les citoyens, construit un réseau d’acteurs compétents, etc.