Focus sur le déphasage de l'isolant, pour lutter contre le froid mais aussi contre le chaud

Publié le : 2020/02/05 à 18:03 - Mis à jour le 2020/02/26 à 15:12

Bien choisir l'isolation de son logement, c'est aussi prendre en compte son déphasage.

Réduire la consommation d’énergie de son logement durablement et gagner en confort passent par 3 points à soigner particulièrement : bien isoler, bien chauffer, bien ventiler. Bien isoler, c’est commencer par vérifier l’état de l’isolation de votre toiture. Car les déperditions de chaleur par le toit peuvent représenter jusqu’à 30% du chauffage ! Et bien isoler signifie se protéger du froid, mais aussi du chaud. D’où la question du déphasage.

Qu’est-ce que le déphasage ?

Le déphasage, ou inertie, d'un isolant correspond au temps que met le froid ou le chaud à traverser l’isolant et son support (mur, toiture...) pour pénétrer à l'intérieur de l'habitation. Plus le temps de déphasage est long, plus l’isolant joue bien son rôle. Cela permet souvent de ne pas utiliser de climatisation particulièrement coûteuse en matière d’énergie en période de forte chaleur.

Garder la chaleur l’hiver et la fraîcheur l’été

Le confort d'été dans son habitation suppose que l'isolant peut accumuler de la chaleur en la restituant tardivement, préservant ainsi plus longtemps la fraîcheur de l'habitation. Le déphasage thermique indique combien de temps après le pic de chaleur de la journée la face interne de l'isolant atteint sa température maximale.

Si le soleil chauffe la toiture à partir de 10 heures le matin, un bon isolant posé avec une quantité suffisante ne laissera passer les calories qu'à partir de 17h, lorsque le soleil commencera à décliner.

Le déphasage permet donc de lisser les écarts de températures intérieures dus aux variations de températures extérieures. On y gagne en confort, la climatisation électrique devient inutile et donc on économise en énergie et en dépenses.

Comment choisir son isolant

C'est une question plus complexe qu'il n'y paraît, car elle suppose de prendre en compte plusieurs éléments : la conductivité thermique du matériau d'isolation, mais aussi sa résistance thermique, sa masse volumique, etc. et le support qui va accueillir l'isolant. On n'isole pas de la même manière un mur en pierres et un mur en parpaings par exemple.

D'où la nécessité de se faire conseiller pour faire le bon choix : demandez plusieurs devis et contactez l'Agence Locale de l'Energie et du Climat de l'Ain pour être guidé objectivement sur votre projet. Le conseiller abordera de manière globale votre projet et pourra vous renseigner sur les aides financières mobilisables.

Les astuces complémentaires pour un logement confortable en été

Une bonne isolation est une des solutions pour faire face aux chaleurs estivales. Afin d'être prêt pour les prochaines vagues de chaleur, les travaux doivent se prévoir pendant la saison froide, à l'automne et en hiver.

En prévision des périodes de forte chaleur, vous pouvez éviter les pénétrations de chaleur par les fenêtres en posant des volets roulants, des stores extérieurs (plus efficace en extérieur qu’en intérieur) que vous fermez pendant la journée, au cours des heures les plus chaudes. Ouvrez vos fenêtres pour faire entrer de l’air extérieur en soirée et bénéficier d'un raffraîchissement bienvenu. Pensez  aussi à  protéger les murs sud et ouest du rayonnement solaire par des arbres à feuilles caduques ou des plantes grimpantes.

Limiter les apports internes de chaleur comme l'utilisation d'ordinateurs, d'un four, d'éclairages contribue également à se prémunir contre la montée en température de son logement.

 

D'autres articles peuvent vous intéresser :

Ilots de chaleur : une première à Bourg-en-Bresse

Faire face au réchauffement climatique : comment agir ?

Chauffage au bois : bien choisir son combustible

 

Nous contacter

Crédits photos : Nagy-Bagoly-Arpad