Des aides financières pour reprendre son vélo et se déplacer autrement

Publié le : 2020/05/13 à 13:43 - Mis à jour le 2020/05/20 à 07:17

Le confinement a fortement limité nos déplacements, avec une baisse de 80%. Moins de bruit, moins de pollution. Avec le déconfinement, nous allons de nouveau nous déplacer. Et si nous changions nos modes de transport ? D’autant que l’Etat a instauré des aides incitatives applicables depuis le 11 mai.

amenagementscyclablesprovisoires vf cerema 1

La marche répond idéalement à des besoins de déplacements pour des trajets de moins de 1 km. Quant au vélo, il est adapté à tous les distances de moins de 5 km, voire plus avec vélo électrique. Ainsi, Le vélo et la marche peuvent répondre aux trois quarts de nos déplacements quotidiens selon l'ADEME !

En outre, leurs avantages sont multiples :

  • limitation des embouteillages
  • leur pratique est bonne pour la santé, le système cardio-respiratoire
  • leur partique conserve l’air pur et le niveau de bruit actuel. Ils sont respectueux de l’environnement
  • un coût tres faible
  • facilite l'application des mesures sanitaires et de distanciation

Combiner le vélo et la marche sur les voies de circulation demande des aménagements des trottoirs, de création de pistes cyclables provisoires, sur des voies larges. Les plans de circulation sont à modifier pour les voies étroites, tout en « apaisant » les vitesses autorisées pour la bonne cohabitation de tous les modes de transport. Ces modifications restent relativement simples à mettre en place et peu coûteuses. De nombreuses villes dans le monde ont mis en place des voies réservées aux vélos sur les grands axes : Bogota, Berlin, en Australie, aux USA, en Nouvelle-Zélande. En France aussi : Montpellier, Paris, Grenoble, Nantes, Lyon,…

Télécharger le guide CEREMA de mise en place de voies provisoires cyclables

Une aide de 50 € pour remettre en état son vélo

9 millions de vélos dormiraient en France. L'Etat a débloqué une aide de 50 euros pour remettre en état son velo.

La plateforme  https://www.coupdepoucevelo.fr/  permet aux réparateurs vélos et aux associations faisant de la réparation de vélo et/ou de la remise en selle d’être référencés, et aux particuliers de bénéficier du forfait de 50 euros pour réparer son vélo.

Un forfait mobilités durables allant jusqu'à 400 € par an pour privilégier les solutions alternatives de déplacements à la voiture individuelle

Dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM) adoptée en novembre 2019, le décret « forfait mobilités durables » est en vigueur depuis le lundi 11 mai 2020 (au lieu du 1er juillet). Il permet aux salariés du privé qui se rendent au travail à vélo ou en covoiturage de se faire rembourser jusqu’à 400 euros par an par leur employeur dans le cadre des trajets domicile-travail.

Cliquer ici pour lire le décret publié dimanche 10 mai 2020.

Le forfait mobilités durables remplace l’indemnité kilométrique vélo (maintenue lorsqu’elle est déjà en vigueur dans les entreprises) en l’élargissant à d’autres mobilités :

  • le vélo personnel, mécanique ou à assistance électrique
  • le covoiturage, en tant que chauffeur ou passager
  • les autres « services de mobilité partagée » (vélos, trottinettes ou scooters électriques mis à disposition sur la voie publique)
  • l’autopartage (véhicule à motorisation non thermique, donc électrique, hybride rechargeable ou hydrogène).

De plus, pour le vélo personnel, des dépenses d’achat, de location, de réparation ou d’accessoires seront éligibles au forfait mobilités durables. Le forfait est cumulable avec la participation de l’employeur à l’abonnement de transport en commun déjà en vigueur, la somme des deux montants étant plafonné à 400 euros. Le remboursement est exonéré de charges sociales et fiscales, pour le salarié comme pour l’employeur.

Dans la fonction publique d’État, un « forfait mobilités durables » de 200 euros par an est mis en place.

Ce forfait est :

■Facultatif pour les entreprises : plafond légal à 400€ par an/par personne

■Obligatoire pour l’État : plafond légal à 200€ par an/par agent

L'info en + :

La ville de Lyon va aussi offrir 500 € pour l’achat d’un vélo : https://www.lyoncapitale.fr/actualite/grand-lyon-comment-profiter-des-500-euros-pour-l-achat-d-un-velo/

Lien vers le décret

 

Nous contacter pour en savoir plus

 

Autres articles sur les déplacements alternatifs :

Pend'AURA pour développer le covoiturage sur les trajets domicile-travail

La 10ème édition du challenge mobilité

Une action pilote pour promouvoir le covoiturage sur la Communauté d'Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse

 

Crédits photos : CEREMA